Accordez vous sur le rythme de la saison. 

L’automne est la saison du recueillement, avec une dynamique d’intériorisation. C’est la naissance du Yin dans le Yang : durant toute cette saison le Yin croit progressivement tandis que le Yang diminue.

En fait, c’est tout l’opposé de notre mode de vie social moderne, avec pour la majorité d’entre nous : la reprise des études, des activités associatives et l’augmentation du travail avec de nouveaux projets.  

Pourtant si nous restons en contact avec la nature, nous observons ce ralentissement, ce mouvement de descente, de contention. La durée d’ensoleillement décline, les végétaux poussent moins puis perdent leurs feuilles. La chaleur de l’été Yang laisse place à de la fraicheur.

Ainsi, réserver une activité en contact avec la nature est un bon moyen de ne pas aller à l’encontre du mouvement naturel de la période. Faire du vélo, de la marche, faire une pause dans un parc pour respirer, lire un livre, observer ce qui se passe dans la nature.  

 

Soignez votre alimentation.

Très souvent, l’alimentation de l’été a consisté en de grandes salades de crudités, accompagnés de melons, pastèques, fruits, cocktails, et glaces à volonté.  

Même s’il s’agit de fruits et légumes de saison, il n’en demeure pas moins que ce type de repas va blesser l’énergie digestive et avoir des retentissements sur les saisons suivantes et notamment l’hiver. Là encore il s’agit d’habitudes de consommation, qu’on ne retrouve pas nécessairement dans les autres pays chauds de la planète, notamment ceux d’Asie.  

La diététique chinoise notamment accorde une grande importance à préserver et à renforcer l’énergie digestive et la capacité de transformation des aliments. L’assimilation est un paramètre essentiel, tout autant que la vitalité (Jing) des aliments. Si les légumes et fruits crus (de qualité bien sur !) sont indéniablement emplis de vitalité – ce qu’on pourrait qualifier de qualité nutritionnelle, richesse en vitamines, antioxydants…- ils présentent un problème majeur : l’assimilation. 

Donc si pendant l’été vous avez abusé de crudités, glaces, boissons fraiches pendant le repas, rétablissez l’équilibre en mangeant chaud et cuit, et en buvant en dehors des repas majoritairement. Ceci permettra une bonne transformation et production d’énergie nutritive (Ying Qi) et défensive (Wei Qi), ce qui sera utile pour l’hiver à venir.   

Ces règles de base sont valables toute l’année, mais en Automne, vous allez souvent trouver des articles indiquant de privilégier la saveur piquante. C’est une des 5 saveurs principales des aliments selon la diététique chinoise (nous en reparlerons dans d’autres articles du blog). Ceci est à prendre avec beaucoup de recul, d’une part car la réalité des dynamiques des fonctions est bien plus complexe, et d’autre part cela doit être individualisé au cas par cas.

  

Préservez votre énergie. 

Beaucoup profitent aussi de cette période pour démarrer des activités sportives qui ont pour la plupart lieu le soir, pour des raisons logiques d’organisation, mais pas toujours appropriées pour notre physiologie. 

La nature est toujours active et en mouvement, mais on observe un ralentissement qu’il est bon de suivre. Donc en cas de reprise d’activité sportive, démarrez doucement et progressivement, l’année – scolaire – ne fait que commencer.  

Selon vos envies et possibilités, vous pouvez aussi vous tourner vers des activités moins intenses physiquement, et qui permettent un travail interne tel que le Qi-Gong, le Yoga, ou les arts martiaux traditionnels.  

 

Gérez le stress de la rentrée.

Ces activités seront d’une grande aide pour apaiser le stress intense de la rentrée et conserver un moment de décompression très équilibrant. Ce n’est pas toujours facile d’associer vie active et loisirs, mais un peu est mieux que pas du tout, donc ne vous fixez pas des objectifs trop exigeants, surtout pas en cette période. Appréciez ces moments avec la douceur et sérénité de l’automne, sans pression excessive, et gardez les objectifs pour le printemps et l’été. 

La cohérence cardiaque sera également d’une aide précieuse pour atténuer les effets néfastes du stress sur votre organisme. Elle est simple à obtenir grâce à une pratique respiratoire en autonomie et prend peu de temps. La recherche a prouvé son efficacité, notamment sur les effets du stress.  

 5 min de cohérence cardiaque permettent 3 à 4 h d’équilibrage des hormones du stress (ratio Cortisol/ DHEA), et bien d’autres effets encore.  

 

Soyez à votre écoute.  

Pour accompagner ce mouvement naturel de contention, centripète, qui se dirige en interne, il est utile d’opérer un retour vers soi. Il ne s’agit pas de se replier ou de rester enfermé dans un terrier, mais simplement de ralentir et d’observer avec un regard tourné vers l’intérieur.  

Au vu de ce qui a été fait, il s’agit de récolter le fruit des actions tout comme on recueille les céréales qu’on a semé. 

Profitez de cette saison pour faire des automassages, des étirements, et réservez du temps pour prendre soin de vous.

Recevez des massages, des soins individuels qui favoriseront le bon fonctionnement du corps et vont vous renforcer pour l’hiver. Même en cas de bonne santé, il est important d’avoir une prévention primaire pour conserver l’équilibre, et corriger les déséquilibres qui commencent à s’installer.  Comme le dit le proverbe « il ne faut pas attendre la soif pour tirer l’eau du puits » .